Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 00:02

Rencontre avec Louis-Ferdinand Céline (le Docteur Destouches)

 

 

 

Louis-Ferdinand Céline, né Louis Ferdinand Destouches le 27 mai 1894, décédé le 1er juillet 1961, médecin et écrivain, auteur de Voyage au bout de la nuit, notamment.

 

J'avais 1 an et demi, j'étais dans un couffin quand soudain après avoir fait un signe de détresse, car ma mère était étouffante, son père, mon grand père maternel, le Docteur Pierre DUMONT, se saisi de mon couffin (ce que je compris coup fin) et courru avec, je cru que j'allais mourir,  vers la salle de consultation, tout en me déclamant le célèbre poème Si (If) de Rudyard Kliplng.

 

Il y avait au moins quelqu'un d'autre dans la salle de consultation qui se pencha vers moi, un autre médecin, également médecin des pauvres, le Docteur Destouches alias Louis Ferdinand Céline, dont mon grand-père me dit qu'il fallait l'écouter attentivement.

 

Ces deux médecins ensemble de leur pratique médical et aussi des livres de l'écrivain Céline.

Je me souviens de leur conversation, particulirement quand Céline parlait de l'anarchiste qu'il était et de sa conception de l'arnachisme, les oreilles très tendues, à l'affu de toutes les intonations du style très particulier de Céline ... surtout quand il parla de Sigmund Freud dans le sens "Au dela du principe du plaisir", et de ses Pamphlets, dont le véritable antisémique s'appelle Ford, constructeur de voiture américain, et auteur du livre "Le Juif international", les pamphlets de Céline parlant d'autres choses.

 

Le couffin, posé sur une table, tomba, et moi avec, dedans, tellement je me gondollait de rire.

 

Une dame s'approcha alors et me reposa avec le couffin sur la table. Je lui demandai son nom, oui je parlais, à la stupéfaction des présents, elle me répondi Elsa Triolet.

 

Mon Grand père vint et me dit qu'il ne fallait pas rire car Céline avait été collaborateur, Céline s'approcha d'ailleurs pour dire que c'était lui qui avait inventé le mot.

 

Un autre homme s'approcha alors, je lui fis signe du doigt de se taire, avec un clin d'oeil et il m'en fit un aussi en souriant. Il portait un chapeau, c'était Louis Arangon.

 

D'où le titre d'un film ultérieur; trois hommes et un couffin. 

 

Le problème avec le Docteur Destouches (Céline) c'est que, connaisant la psychanalyse, il ne semble aps en avoir fait une, ou alors ce n'est pas connu publiquement.

 

Par contre il faisait de la psychanalyse sauvage, étant spcéialisé dans la médecibne pour enfants, et il me balança quelques intérprétations dures....  

 

La suite bientôt

 

Copyright Pierre Sarlat

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre SARLAT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pierre SARLAT
  • Le blog de Pierre SARLAT
  • : L'univers créatif, l'univers philosophique, l'univers initiatique, etc.
  • Contact

Recherche

Liens